Blogue

L'actualité des ERP et de l'univers des T.I.

KPI agroalimentaire : 5 indicateurs de performance à suivre absolument


L’entreprise en alimentation qui veut rester en santé dans le long terme doit surveiller ses signes vitaux en temps réel.

Tout comme les personnes soucieuses de leur santé vont compter leurs pas par jour ou leurs battements par minute, les entreprises gagneront à surveiller leurs signes vitaux ou indicateurs de performance clé (KPI) en temps réel. Ceux-ci vous permettent de :

1) Vous suivre dans l’atteinte de vos objectifs


Des indicateurs arrimés avec vos objectifs vous diront si vous êtes sur la bonne voie.

Supposons que vous désirez augmenter votre flux de production. Les bons indicateurs vous permettront d’examiner vos données actuelles, de faire des comparatifs par période et d‘évaluer l’avancement de votre entreprise.

2) Mieux comprendre vos défis


Les données fournies par vos indicateurs vous renseigneront sur la gestion de vos affaires. Si, par exemple, vous avez remarqué que vos déchets alimentaires augmentent lorsque vous utilisez le composant d’un fournisseur X, ou qu’une météo extrême nuit à l’efficacité de vos équipements de fabrication, alors en analysant les données de vos indicateurs clés, vous saurez où et quand ces phénomènes se produisent afin d’agir en amont.

3) Situer votre entreprise par rapport aux données sectorielles


En assurant le suivi de vos indicateurs, vous pourrez comparer votre performance à celle de votre industrie. Par exemple, si votre marge brute est X % et celle de l'industrie est Y %, vous savez que vous devez modifier l'allocation de vos ressources pour augmenter votre marge.

À la lumière du rôle crucial joué par les indicateurs de performance, on pourrait se demander pourquoi les entreprises alimentaires ne les utilisent pas davantage pour guider leurs décisions, réduire le gaspillage et augmenter leur productivité et leur rentabilité.

Pourquoi la collecte de données représente-t-elle un défi pour certaines PME

Trop de chefs d’entreprises se contentent du statu quo dans la gestion de leurs rapports sans prendre la pleine mesure des risques pour leur entreprise en croissance.

Par exemple, si les données d’inventaire et de production liées à diverses fonctions d’affaires se retrouvent dans différentes feuilles de calcul, dans des logiciels comptables et même des rapports papier, alors les sources de données ne communiquent pas. Et avec des mises à jour périodiques dont certaines peuvent coïncider avec l'arrêté des comptes, lorsque vient le temps de prendre une décision, vos rapports ne donnent pas un aperçu en temps réel des opérations. Plutôt, on y voit un portrait de la situation à partir de la dernière saisie de données.

De plus, les données ont probablement été saisies manuellement à répétition par plusieurs personnes dans votre équipe. Il faut aussi tenir compte du temps perdu pour ces saisies multiples, sans parler des erreurs humaines qui polluent probablement vos données.

Heureusement, il existe des façons plus efficaces de recueillir vos données et d’obtenir des rapports précis qui viendront soutenir la croissance et la productivité de votre entreprise.

Comment vous connecter à vos données et à vos KPI en temps réel

Les progiciels de gestion d’entreprise (ou ERP en anglais) vous permettent de standardiser et de centraliser vos données dans une seule base de données mise à jour à chaque entrée de données. Ainsi, vous accédez toujours à vos données d'affaires les plus récentes. Le bon système ERP vous permettra de personnaliser vos KPI par fonction d’affaires et de les rassembler sur votre tableau de bord afin de rapidement les consulter au besoin.

Pour hisser votre entreprise alimentaire à un niveau avantageux, votre équipe devra investir de son temps pour définir tous vos processus de travail et implanter le système ERP. Un fournisseur chevronné saura vous guider dans ce processus et former votre personnel à travailler efficacement avec le système.

Si vous doutez de la valeur d’un tel investissement, pensez aux coûts de ne pas investir. Votre besoin d’accéder à des données fiables en temps réel sera proportionnel à la croissance de votre entreprise en termes de volume et de complexité, et les décisions que vous prendrez à partir de ces données seront d'autant plus conséquentes. Pouvez-vous vous permettre de ne pas investir?

Comment travailler avec les KPI

Une fois votre système en place, vous découvrirez les nombreux indicateurs que vous pourrez personnaliser afin de soutenir votre processus décisionnel. Comment optimiser l’utilisation des KPI? Voici nos suggestions :

1) Choisir les plus pertinents


Suivez les indicateurs qui vous permettront de répondre aux objectifs de votre plan d'affaires. Ainsi, vous pourrez quantifier votre progression et prendre vos décisions en conséquence.

2) Avoir une vision équilibrée


Ne faites pas l’erreur de focaliser toute votre attention sur un seul indicateur. Par exemple, si vous désirez augmenter votre flux de production, vous devrez aussi surveiller les déchets alimentaires, les rebuts et les heures improductives de votre matériel de production. Maintenir cette vue équilibrée sur plusieurs KPI dans la poursuite de votre objectif vous évitera des coûts en pertes alimentaires et en temps de production.

3) Suivre vos indicateurs dans le temps


L’historique de vos paramètres vous permet d’évaluer vos données dans le temps et ainsi de prendre la pleine mesure de votre performance et des facteurs qui y contribue.

4) Rassembler vos indicateurs sur votre tableau de bord


Le meilleur logiciel ERP vous permettra de regrouper vos indicateurs sur votre tableau de bord. Chaque équipe peut accéder à ses propres indicateurs et assurer le suivi de son avancement.

Tableau de bord Fidelio ERP cloud

 



Les indicateurs pour augmenter la productivité et la profitabilité de votre entreprise

Pour les fabricants et transformateurs d’aliments, certains indicateurs sont précieux. Prenez compte des cinq suivants :

KPI #1 : les pertes

Vous devez surveiller étroitement vos pertes en matières premières qui résultent :

  • De l’altération suite à un entreposage qui dépasse la date d’expiration
  • Des pertes alimentaires inévitables du processus de production
  • Des rejets en raison des normes de qualité

KPI #2 : la variation des coûts en matières premières

Vous aviez peut-être prévu payer 1 $ pour l’article X, mais finalement, cet article est arrivé à votre entrepôt à 1.13 $. Si vous souhaitez payer des prix raisonnables, vous devrez rester au fait des variations de prix de vos matières premières.

KPI #3 : la variation des coûts de production

Vos coûts de production risquent aussi de subir des fluctuations non budgétées. Votre système ERP vous permet d’effectuer des analyses détaillées de vos coûts de production afin de comprendre ce qui cause les fluctuations.

KPI #4 : le rendement par chaine de production

Le rendement c'est le pourcentage de sortie d’un produit X selon les standards qui n’a pas été remis en fabrication ou rejeté. Si de vos 100 unités de X fabriqués, seulement 86 % sont aptes à l’expédition, tandis que la norme sectorielle est de 94 %, alors vous voudrez peut-être revoir votre processus de fabrication.

Votre rendement a aussi des répercussions sur la valeur actuelle de votre chaine de production, valeur qui peut dévier de celle estimée. L'analyse de la variance pourrait démontrer que certains fournisseurs ont un impact négatif sur votre rendement.

KPI #5 : la marge par produit, par client par jour

Quelle est votre marge d’exploitation par produit? Elle représente les profits générés sur le produit X moins les coûts de production variables, comme la main-d'œuvre et les matières premières, et incluant les intérêts et taxes.

Cet indicateur vous permet de savoir, en tout temps, le profit que vous générez par produit par client et, par conséquent, de vous situer par rapport aux données sectorielles.


Les avantages de suivre de près vos précieux indicateurs

Vu la concurrence sur le marché de l'alimentation, les marges sont généralement faibles. En gardant l'œil sur vos indicateurs, vous pourrez:

  • Suivre le flux de production en temps réel et l'adapter à la demande.
  • Réduire les déchets et mieux planifier vos achats.
  • Limiter les pertes dues aux heures improductives lors de pannes d’équipement à la suite d'une surutilisation. (Vous poussez la production de façon excessive suite à des retards et vous négligez la maintenance préventive.)



Afin d’assurer la pérennité de votre entreprise en croissance, vous aurez besoin d’indicateurs de performance. Choisir les bons indicateurs vous permettra de suivre vos données et de les analyser afin de prendre de meilleures décisions qui augmenteront la productivité et la profitabilité de votre entreprise.