Blogue

L'actualité des ERP et de l'univers des T.I.

5 habitudes de consommation dans l’industrie agroalimentaire


Notre façon de consommer change avec le temps, en fonction des progrès scientifiques, du contexte économique et de la santé publique, entre autres. L’épidémie de COVID-19 a accentué certaines habitudes et en a révélé de nouvelles.

Malgré les défis que ces changements représentent pour l’industrie de la transformation agroalimentaire, il y a aussi des occasions réelles pour les entreprises qui souhaitent développer leur offre pour le marché actuel, mais aussi celui à venir. Voici 5 des plus importantes habitudes de consommation alimentaire observées en 2022 et comment les faire travailler pour vous.   

 

Tendance #1 : Les consommateurs veulent des produits qui sont bons pour la planète

Depuis plusieurs années, les milieux scientifique, politique et manufacturier demandent activement que des actions soient prises afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES), et ces mêmes demandes se font entendre chez les citoyens qui souhaitent consommer de façon plus responsable. Mais quelles sont les répercussions sur les habitudes de consommation des aliments?

 

Davantage de produits locaux et saisonniers 

Consommer local et en saison réduit l'empreinte carbone. Pendant la pandémie, c’est par solidarité que les consommateurs ont choisi les produits des petits marchands locaux.

 

Malgré que certaines entreprises en transformation agroalimentaire prennent actuellement le virage dans le but de suivre cette tendance, d’autres le font pour s’adapter aux interruptions dans la chaine d’approvisionnement. Faire affaire avec des producteurs locaux et promouvoir des produits saisonniers peut être plus dispendieux, mais on gagne sur plusieurs fronts : les prix étant prévisibles, on peut reprendre le contrôle sur la chaine d'approvisionnement, réduire le transport et améliorer la traçabilité.  

 

Contre le gaspillage alimentaire

Les consommateurs sont très préoccupés par le gaspillage alimentaire et ont tendance à encourager les entreprises qui offrent des solutions. La fabrication et la vente d’aliments suprarecyclés sont un des nombreux moyens dont disposent les entreprises alimentaires pour optimiser les ressources. On parle ici de fruits et légumes déformés, de racines comestibles et d’autres rejets comme la pulpe des fruits, qui ne sont pas consommés, mais qui sont comestibles.  Il y a un marché pour vos produits invendus ou légèrement abimés.

 

Les consommateurs veulent aussi des emballages écologiques. Selon une étude menée par l'entreprise américaine Cargill, 55 % des Américains seraient plus enclin à acheter un produit qui a une déclaration environnementale sur l'emballage. Brewer AB InBev a pris le virage en annonçant que tous ses emballages seraient soit retournables, soit composés majoritairement de matières recyclées d’ici 2025. 

 

 

À plus grande échelle, afin d’optimiser la gestion de vos stocks et réduire vos pertes, envisagez un logiciel conçu pour les entreprises de transformation des aliments et des boissons.  

 

Tendance #2 : Les consommateurs veulent des aliments sains

Promouvoir les aliments sans additifs ou allergènes — sans sucre, sans sel, sans lactose, sans gluten — a toujours la cote avec le public.  Mais cette idée que l’absence d'additifs est un gage de santé est en train de changer. Dans un article de Jane Dummer, une consultante alimentaire, Julie Istead, directrice en recherche et développement chez Puratos Canada a souligné qu'aujourd’hui, on associe la santé autant à l'ajout d’ingrédients jugés bons qu’à l’élimination de ceux jugés mauvais.

 

Les produits pour la santé du système digestif et immunitaire

Il y a de plus en plus de produits qui améliorent l’immunité — les suppléments comme la vitamine C, le matcha, le gingembre ou le curcuma — et la digestion — les produits multigrains et au levain et les probiotiques. Le marché des aliments qui stimulent le système immunitaire a augmenté pendant la pandémie et l'on prévoit que la tendance se maintiendra. C’est donc l’occasion pour les entreprises alimentaires d’explorer de nouvelles avenues. 

 

Les aliments à base de plantes

Finalement, même si c’est surtout pour des raisons de santé, plusieurs consommateurs choisissent des aliments à base de plantes pour soutenir l'environnement ou pour défendre le bien-être animal, et cette mouvance coïncide avec la popularité croissante des diètes végétarienne, végétalienne ou flexitarienne. Dans tous ces cas, les produits sont en demande chez les consommateurs qui souhaitent éliminer ou réduire leur consommation de viande ou de produits à base animale. Une chose est certaine, les marchés végétariens et végétaliens sont souvent plus dynamiques et innovants. Un exemple récent est l’émergence des substituts de lait fabriqués à partir de drêches : un double avantage pour les brasseurs comme Coors qui tendent la main au marché végétalien avec leurs produits supracyclés. 

 

aliments sains



Tendance #3 : Les consommateurs souhaitent acheter en ligne

Les marchés électroniques ont bondi de 17 % au cours des 5 dernières années, et la COVID-19 en est pour beaucoup : les clients se tournent de plus en plus vers une expérience d'achat rapide, facile et sans contact.

 

Promouvoir sa marque sur les médias sociaux

Donc, si vous n’avez pas encore fait la transition vers les services en ligne, mais souhaitez le faire, créez votre site marchand et laissez le pouvoir des médias sociaux assurer la promotion de vos produits. Certaines entreprises n’hésitent pas à vendre exclusivement sur Instagram. De plus, une application mobile simplifiera vos transactions, incluant vos commandes. Avec une commercialisation ciblée — par exemple des offres spéciales ou des cartes de visite numériques —, cette transition vers la vente en ligne augmentera votre clientèle.  

 

Bonifier vos solutions de livraison

Quant à la distribution, la pandémie a vu la montée du ramassage en magasin. La popularité croissante du magasinage en ligne pousse certaines entreprises vers des solutions de gestion de service de livraisons centralisées et viables.  Les entrepôts dédiés aux achats en ligne sont une de ces solutions : la vente ne se fait pas sur un lieu physique.  Ce sont des lieux d’entreposage, un peu comme des supermarchés, conçus en fonction de la stratégie de distribution de l'entreprise pour le commerce en ligne. 

 

Le cybercommerce crée des occasions d'affaires pour les petites entreprises

Enfin, ces outils ne sont pas réservés aux grandes entreprises : selon ce sondage de McKinsey, le marché en ligne est en fait très avantageux pour les petits joueurs. Entre 2017 et 2019, le volume de ventes des grandes marques aux États-Unis a en effet régressé de 1.5 % par année tandis que celui des petites marques a augmenté de 1.7 %. Cette hausse pourrait s'expliquer par l’ascension du commerce électronique qui propose aux consommateurs de nouvelles marques.

acheter en ligne

 


Tendance #4 : Les consommateurs veulent renouer avec la cuisine maison et le plaisir de manger

Forcés à la maison à cause de la pandémie, plusieurs en ont profité pour cuisiner. Ce plaisir de manger renouvelé a eu comme conséquence d’augmenter les abonnements aux prêts-à-cuisiner. Pourquoi un tel succès? Ce produit répond au désir de divertissement et de découverte du consommateur qui a non seulement accès à des produits santé et de bonne qualité, mais aussi à des recettes originales.

 

Des marques comme Hello Fresh ou Good Food ont su profiter de cette ferveur en offrant une variété de menus, autant des recettes traditionnelles et réconfortantes que des saveurs exotiques, sans oublier les options pour les clients avec des restrictions alimentaires.

 

Malgré l’essoufflement de ce mouvement depuis l'après-pandémie, en 2022, les coûts relativement élevés des prêts-à-manger et l’offre grandissante des options d'achat en ligne ont permis aux supermarchés de reprendre une partie du marché.

 

la cuisine maison



Tendance #5 : Les consommateurs veulent de la transparence

De plus en plus, les consommateurs s'intéressent à la provenance des aliments et de leurs ingrédients et ils veulent savoir comment et où les produits sont transformés. Il est donc important de communiquer toute donnée qui puisse impacter leurs choix : la sécurité alimentaire, la traçabilité, la protection (ou pas) contre les allergènes, et lorsque pertinent, votre engagement à fabriquer de façon durable des aliments sains.

 

Les jeunes doivent pouvoir s’identifier à la marque

Il faut tenir compte du fait que les consommateurs veulent acheter les produits des marques avec lesquelles ils s’identifient. Même si les contraintes budgétaires limitent les achats en ligne des consommateurs, ils sont quand même prêts à payer davantage pour des produits qu’ils considèrent haut de gamme, comme les aliments biologiques. C’est particulièrement vrai pour les plus jeunes : 83 % des millénariaux souhaitent que les entreprises s'alignent selon leurs valeurs, et les deux tiers ont déjà boycotté une entreprise qui n'adoptait pas leur position sur un enjeu particulier. 

 

Misez sur votre marque et vos valeurs

Analysez vos forces et identifiez les valeurs que vous souhaitez transmettre au consommateur. Tenez-en compte lorsque vous réfléchissez à votre message et à votre identité visuelle. Vous pourrez vous fier avec confiance à une esthétique qui représente pleinement l'intention et les valeurs de votre marque et qui invite le consommateur à s’identifier à votre entreprise.

 

De plus, il faut voir les emballages comme une occasion pour vous de vous démarquer. Pensez à des emballages qui attireront l’attention sur les aspects qui vous font ressortir du lot (substitut à la viande, agriculture biologique, cycle de production écoresponsable, etc.) et utilisez les médias sociaux (réseaux et applications) pour les promouvoir.

la transparence avec les consommateurs


Les changements dans les habitudes de consommation alimentaire sont inévitables, mais cette évolution peut aussi être l’occasion pour les entreprises en transformation des aliments et des boissons de se démarquer. Identifiez les comportements de consommation qui vous avantagent et adaptez votre offre à l'aide d’outils numériques et une commercialisation orientée vers le client — votre entreprise y gagnera.